Ce tout petit accent peut s’avérer d’une grande importance : il ne faudrait pas confondre « on bo » et « on bò » et surtout pas « on lanmou ki fò » et « on lanmou ki fo ».