Mine de rien la lettre « ò » est très utilisée en créole. On en a besoin dans « dèwò », « ankò » ou encore dans « fòs » (avec un seul « s », évidemment !). Ce tout petit accent peut s’avérer d’une grande importance : il ne faudrait pas confondre « on bo » et « on bò » et surtout pas « on lanmou ki fò » et « on lanmou ki fo ».

Sur un PC, pour produire cette lettre c’est relativement simple. Il faut d’abord enfoncer la touche « Alt Gr » et, tout en la maintenant enfoncée, appuyer sur la touche « 7 ». Ensuite, appuyez sur la touche « o » et vous devriez voir apparaître la lettre accentuée attendue.

[Alt Gr] + [7] suivi de [o]
[Alt Gr] + [7] suivi de [o]
Même si ce n’est pas aussi compliqué que le Konami Code, c’est quand même un peu fastidieux. Durant la rédaction de mon roman, j’en ai eu assez de répéter cette opération, surtout que j’ai un « ù » qui traîne et qui ne me sert strictement a rien.

La touche inutile
La touche inutile

J’ai donc cherché un moyen de faire en sorte que quand je tape « ù », ça soit un « ò » qui s’affiche. Pour ce faire, j’ai installé une nouvelle organisation du clavier (keyboard mapping) dans mon système et je n’ai plus qu’à la sélectionner chaque fois que je veux écrire en créole.

klavye_kreyol
Sélection du clavier

Et comme je suis sympa, je vous propose de télécharger gratuitement mon « kreyòl keyboard mapping » ! Il vous suffit de décompresser l’archive et de cliquer sur setup.exe .

On dit merci qui ?