Les membres du « Club Dyablès » ont choisi la couverture de mon premier roman en créole guadeloupéen.