Plus de six mois après la sortie de Dyablès, mon roman est un véritable succès populaire et j’en suis très heureux. L’histoire que je raconte a passionné des lecteurs et des lectrices de tous horizons.

“Le lecteur est bien souvent pris de court, les scènes s’enchaînent, (…) les choses s’accélèrent, en rythme et en cadence, on s’attache aux personnages (Jak, Gabriyèl, Jésika…) sans pour autant pourvoir deviner l’issue.” — Tyitelle, Wax Your Life

Bien que la pratique de la nouvelle, à mes débuts dans l’écriture, m’ait appris à faire avancer une histoire, le roman fait naturellement plus de place à la caractérisation des personnages. J’ai donc été très heureux de constater que j’avais réussi à faire en sorte que le lecteur s’attache à eux.

“L’histoire est pertinente, construite autour d’une galerie de personnages attachants, avec leurs qualités humaines et leurs défauts, ce qui les rend d’autant plus crédibles.” — TV Mag

Bien évidemment, l’expérience de la lecture en créole, surtout un texte long, est une première pour bon nombre de mes lectrices et lecteurs. Certains, craintifs au départ ont pu constater l’aisance avec laquelle on peut rentrer dans le texte quand on le lit à haute voix.

“Au bout de quelques pages ça vient tout naturellement (…) J’ai envie de le relire pour m’imprégner de ce créole là”. — Mme Durizot, Le local

J’ai eu envie de rencontrer ceux et celles qui ont lu mon livre, pour discuter plus en détails de ce qui leur a plu dans ce roman. Qu’est-ce qui vous avez aimé le plus dans ce roman ? En quoi la lecture de Dyablès a été un moment important pour vous ?

Venez me donner votre avis le 24 Mai à 18h00, à la salle Rémy Nainsouta à Pointe-à-Pitre.

D’ici là, vous pouvez d’ors et déjà répondre à ces questions dans les commentaires.

Lawonn Kozé asi Dyablès


Tags: , , , , , , , , , , ,

One Response to “Venez me donner votre avis sur Dyablès le 24 Mai”

  1. Vanessa 29 décembre 2016 at 23 h 54 min #

    Prèmyé roman an ka li an kréyol! Istwa la o’top! Pa fè nou atann two lontan pou nou konnèt suit’la. Mèci pou liv’la!

Leave a Reply