TiMalo slame pour prévenir. C’est toujours mieux que guérir. TiMalo slame aussi pour rappeler le passé. Histoire de montrer comment les maux d’hier nourrissent ceux d’aujourd’hui. Le jeune guadeloupéen a accordé une interview à Afrik à l’occasion de la sortie de son premier album, Pawol Funk-Kè. Il revient notamment sur ses rêves d’indépendance pour l’île qui l’a vu naître.

L’article sur Afrik.com


Tags: , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply