(c) Id Line Studio

(c) Id Line Studio

Le 22 Novembre 2013 se tenait, à l’Artchipel, la 6ème cérémonie des Elwa d’Or de la Région Guadeloupe. Cette cérémonie récompense les artistes qui, dans le domaine de la musique, ont apporté une contribution singulière au patrimoine Guadeloupéen. Depuis deux éditions, la Région Guadeloupe accorde un prix coup de coeur à des “talents de la nouvelle scène musicale”.

Je suis évidemment très content de cette récompense. Elle constitue une contribution certaine de l’institution à la réalisation de mes projets mais aussi une reconnaissance de la part de mon peuple via les élus qui le représente. Aussi dans mon discours, j’en ai profité pour signaler certains de ceux avec qui je me sens en filiation. Ainsi, j’ai rappelé que cette année 2013 marque les 30 ans de célébration de la journée du créole, et rendu hommage à Sylviane Telchid dont la contribution est à mes yeux inestimable.

Cette année est aussi celle de la remise du rapport du “Comité consultatif pour la promotion des langues régionales et de la pluralité linguistique interne”. Ce rapport, dit rapport Caron indique, entre autres choses, que

“l’essentiel de l’enseignement devrait pouvoir être donné, en début de cycle, en créole, le français prenant une part croissante au cours de la scolarité dans l’enseignement scolaire”.

J’y vois une reconnaissance implicite du travail de Gérard Lauriette, alias Papa Yaya, jadis déclaré fou par l’éducation nationale.

J’ai terminé en saluant la mémoire de Dany Bebel-Gisler, décédée il y a 10 ans cette année. Le Défi Culturel Guadeloupéen, publié en 1989 est pour moi une source inépuisable de réponses lorsque je m’interroge sur mon rôle et ma contribution à ma culture.


Tags: , , , , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply