Du 20 nov. au 19 déc. 2009, l’association Awtis4chimen, en collaboration avec l’Atelier Cilaos, propose au public, une première programmation d’exposition de qualité, avec l’artiste plasticien Jean-Marc HUNT.

NEGROPOLITAN MUSEUM décrit les phénomènes de labellisation entre nègres, et le marquage culturel identitaire en métropole, se rapportant aux faits socio-historique des déplacements de population domienne.

Après une “ouverture”  avec  “Ola lonbrik an mwen téré” a l’entrée de l’exposition, nous avons arpenté l’espace tout en déclamant. Lynx K a interprété “Et si le blues ne sortait pas…” pres de l’oeuvre intitulé “la femme bottée” puis nous sommes installés dans les entrailles du musée avec “Haine a Foutre” (TiMalo) puis “Chants de Canne” (en écoute sur le MySpace de Lynx K) et enfin “Dom Bumi Bye-bye” (TiMalo).

Le partage de la parole et de l’espace a conduit  a une nouvelle appropriation du musée, en particulier pour ceux qui avaient déja parcouru les oeuvres.  Belle expérience !

EGROPOLITAN MUSEUM décrit les phénomènes de labellisation entre nègres, et le marquage culturel identitaire en métropole, se rapportant aux faits socio-historique des déplacements de population domienne.

Tags: , , , , , , , , , ,

One Response to “TiMalo dans le Négropolitan Museum”

  1. Vanessa 30 novembre 2009 at 19 h 05 min #

    Merci encore pour ces instants magiques!!

Leave a Reply