Un public proche de nous, proche physiquement et émotionnellement, un public qui juge, qui s’exprime, qui bouge, qui ne se sente pas enfermé dans un silence tellement respectueux qu’il parvient à tuer le désir d’être là… Un public qui parle !

Tel était le souhait de Gerty Dambury lors du lancement du Séna le 7 avril 2012

Séna sur le conte

Depuis, nous avons ensemble, c’est-à-dire avec le public, exploré le théâtre, la poésie et le conte. Nous avons abordés le sujet à la fois politique et philosophique des utopies. Et chaque fois, le Séna a joué son rôle de catalyseur de débats :

  • Comment parler de la Guadeloupe, de la Martinique sans faire référence à l’esclavage ? Faut-il transmettre et pourquoi ?
  • Mais ne faut-il pas aussi que chacun se prenne par la main et recherche les informations qui lui manquent ?
  • Que penser des luttes sociales ? Les formes qu’elles prennent sont elles pertinentes ?
  • Le conte doit-il être protégé par des “gardiens du temple” ? Avons-nous le désir de le conserver comme nous l’avons entendu dans notre enfance ou désirons-nous le voir se transformer, endosser de nouvelles formes ? Et le Yé-krik ? Et le Yé-krak ?
  • Peut-on penser une solidarité caraïbe alors qu’on a déjà du mal a connaitre sa propre commune, son environnement proche ?

Lors de cette cinquième édition qui aura lieu le 8 juin, le Séna s’interessera aux voies empruntées par les nouveaux auteurs. Nous partagerons la poésie de Simone Lagrand et de Nefta, le théâtre de Gael Octavia, le rap d’EDS et celui de Star Jee, et bien d’autres encore… Pour ma part, je compte bien vous présenter quelques inédits.

 

logo-anis-gras

Séna, le 8 Juin 2013
de 15h00 à 18h00
Centre Culturel Anis Gras
55, Avenue Laplace
Arcueil

réservation obligatoire :
– 06 51 11 33 64
– ou gertyH.dambury@gmail.com


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply