Le projet « Pawol a lòm vo lòm » c’est un questionnement de l’identité guadeloupéenne. Un nouveau regard que TiMalo jette sur ses compatriotes pour les exhorter à porter leur contribution au monde.

Et pour TiMalo, cette participation à la danse culturelle du monde passe par la responsabilisation. Il s’agit pour lui d’utiliser les qualités de notre langue, en empruntant parfois les mots de Robert Loyson ou de Sonny Rupaire, pour questionner nos zones d’ombres, que ce soit dans notre histoire ou dans notre quotidien.

Les créations

[twocol_one]

[/twocol_one]

[twocol_one_last]

[/twocol_one_last]